Royal New Zealand Navy

Royal New Zealand Navy

Le 25 mai 2019, le président de l’AWAMO, Nigel Allsopp, représentant nos amis de l’ANZAC, a remis cette magnifique plaque de marbre (carré de 30 cm) au directeur du Musée de la Marine, David Wright, à la base navale de Devonport .
Nigel qui était en Nouvelle-Zélande pour représenter la Croix Bleue basée au Royaume-Uni, lui a décerné cette plaque pour son engagement envers les animaux et son courage , tandis qu’un hommage a été rendu à Ceaser, un bouledogue qui a été le premier chien néo-zélandais à servir ce pays en guerre.
En février 1916, il s’embarqua avec la compagnie A du 4e bataillon de la brigade des fusiliers marins de la Nouvelle-Zélande. Il est le premier récipiendaire de la Nouvelle-Zélande à recevoir la médaille de la croix bleue, une récompense pour son courage. Tandis qu’en Nouvelle-Zélande, l’AWAMO remet également à la marine néo-zélandaise une plaque commémorant le service des animaux rendu à l’armée.
La marine néo-zélandaise a une longue tradition de mascottes sur ses navires et ses installations à terre. Si vous demandez à un citoyen ordinaire les services qu’accomplissent les animaux, ils associent souvent leur réponse aux navires de la marine et ils pensent inévitablement au chat. La Royal Navy a même exposé la réglementation selon laquelle tous les navires devaient avoir un chat à bord. En plus d’offrir aux marins cette compagnie indispensable lors de longs voyages, les chats assuraient leur protection en débarrassant les navires de la vermine. Sans la présence de chats, un équipage pouvait trouver son bateau envahi par des rats et des souris qui mangeaient les provisions, mâchaient les cordes et propageaient les maladies.
L’histoire maritime des animaux en mer a souvent été absente ou marginalisée dans les récits historiques, même si toutes sortes d’animaux ont été transportés à bord de navires, sinon sous forme de cargaison comme mascottes ou source de nourriture pour l’équipage. Des chevaux, des mules et d’autres animaux «militaires» ont traversé la mer pour se rendre sur les champs de bataille, tandis que les animaux domestiques et les mascottes animales, considérés affectueusement comme des camarades de navire, ont joué un rôle important en renforçant la solidarité de la communauté humaine d’un navire.
On the 25th May 2019 President of AWAMO Nigel Allsopp presented our ANZAC friends at Devonport Naval Base a beautiful marble plaque (30cms square) to the Director of the Naval Museum David Wright.
Nigel was in New Zealand representing UK Based Blue Cross, which bestowed New Zealand’s very first Blue Cross Award for animal devotion and courage to Ceaser, a bulldog who was the first New Zealand dog to serve this country in war. He embarked with A Company, 4th Battalion of the NZ Rifle Brigade in February 1916. He is New Zealand’s first recipient of the Blue Cross Medal, an award for bravery. Whilst in New Zealand AWAMO also present the New Zealand Navy with a plaque commemorating the service of animals to the force.
The New Zealand Navy has a long tradition of having mascots on its ships and shore facilities. If you ask the average person what animal do, they associate with naval ships inevitably they will reply a cat. The Royal Navy even stated regulations that all its ships were to have a cat onboard. In addition to offering sailors this much needed companionship on long voyages, cats provided protection by ridding ships of vermin. Without the presence of cats, a crew might find their ship overrun with rats and mice that would eat into the provisions, chew through ropes and spread disease.
Maritime history of animals at sea has often be absent or marginalised in historic narratives, despite all kinds of animals were carried in ships if not as cargo as mascots or crew food source. Horses, mules and other ‘military’ animals crossed the sea to their battlefields whilst pets and animal mascots, affectionately regarded as shipmates, played a significant role in bringing a ship’s human community together.

Free WordPress Themes, Free Android Games
elementum sed vulputate, lectus ut dolor accumsan adipiscing justo Lorem